AILLAS


Notre-Dame d'Aillas :
Façade de style roman. Un petit bas-relief ornant les arcatures de droite montre deux personnages en robe courte munis de bâtons; le village se trouvant en bordure de la route de Bazas on pense qu'il s'agit de deux pèlerins en marche vers Compostelle. Le clocher carré a été exhaussé en 1845. Il contient cinq cloches qui forment un très beau carillon. L'une d'elles est de 1526, l'autre de 1538.






Retour

HISTORIQUE :

L'origine de l'actuel Aillas est complexe et mal connue.
Il faut savoir que la commune voisine de Sigalens est née à la Révolution du regroupement de quatre petites paroisses: Sigalens, Aillas-le-Vieux, Glayroux et Monclaris. La paroisse d'Aillas-le-Vieux avait pour limite géographique naturelle le bassin de deux petits affluents du Lisos.
L'actuel Aillas s'appelait primitivement Mouchac. Au XVIème siècle on distinguait Aillas-le-Grand (Mouchac puis Aillas) et Aillas-le-Vieux qui devait être à l'origine le véritable Aillas. La cloche qui se trouve actuellement à l'église Notre-Dame porte l'inscription : Jésus Maria. Je suis fet l'an mil cin cens seittante huit (1578) pour Saint Martin d'Ailhats le vieux"
Le château d'Aillas détruit par les Normands fut reconstruit au début de la féodalité et devint le centre d'un vaste pays. En 1341, il appartenait à Eziu d'Albret et resta dans la famille d'Albret jusqu'au XVIème siècle. Il fut alors habité par Jeanne la mère du Béarnais. Le bois voisin connu sous le nom de lou bosc majou rappelle aux habitants du pays de nombreuses aventures attribuées au jeune Henri. C'est là que selon O'Reilly, il faillit être assassiné par le capitaine Michaud. A remarquer que si Henri IV est né à Pau il n'y a jamais habité alors qu'il a vécu un certain temps à Aillas. Le château après avoir souffert au cours des affrontements de la Ligue (1585-1595) fut en partie démoli au cours de la Fronde. Le pan de mur qui subsiste (carte postale ci-contre) a été classé au titre des monuments historiques en 1886.
Le château de Verduzan, situé près du vieux château d'Aillas a été remanié en 1868. Une pièce de monnaie du temps d'Henri IV a été trouvée dans les fondations. Il appartient à la famille Lavaissière de Verduzan depuis plus de trois siècles.
Le château Péricot est bâti au XVIIIème siècle par Bernard de Gascq seigneur de la Roche, pour sa jeune épouse Isabeau de Lamouroux. Cette maison noble vendue comme bien national à la Révolution a été rachetée vers 1800 par la famille de Gascq qui y a habité jusqu'en 1912.
Pour en savoir plus sur l'historique : CLIQUEZ ICI

MES ANCÊTRES AILLASSAIS.

Pour en savoir plus au delà de la 13ème génération : CLIQUEZ ICI

7èmegénération.
- CRAMPES Marie née le mercredi 3 janvier 1742 à Aillas,
mariée à Saint-Côme le samedi 14 janvier 1769 avec Jean LEGLISE (1737-1790)
9ème génération.
- DUPUCH Philippe née le jeudi 20 mai 1683 à Aillas.
mariée vers 1705 avec Bertrand AUBERON (1680-....)
9ème génération.
- TARTAS Jean né le vendredi 27 août 1688 à Aillas, marié le 5 août 1710 à Anne BOUDEY.
10ème génération.
- LUSSAC Marguerite née le mercredi 10 décembre 1664 à Aillas,
mariée le 19 septembre 1678 avec Guilhem TARTAS (1653-1690)

11ème génération.
- LUSSAC François né ca 1635 à Aillas marié avec DUMAU Marie née à Aillas le 20 mars 1640

12ème génération.
- de CASTELLANE Catherine née le 15 mai 1622 à Aillas mariée avec DUMAU Raymond né à ca 1615.
13ème génération.
- de CASTELLANE Denis, écuyer, né ca 1597 à Aillas marié avec de LARRUE Marie née ca 1600
...mes ancêtres de CASTELLANE DE SALERNES

Henri Portes